Aller au contenu principal

Retour sur première Université d'été en droit et régulation du numérique à Dakar

Formation Article publié le 27 juin 2022 , mis à jour le 27 juin 2022

Mission réussie pour la première Université d'été en droit et régulation du numérique co-organisée à Dakar entre l’Université Paris-Saclay (Idest) et l'Université Gaston Berger de Saint Louis.

La première Université d’été en droit et régulation du numérique co-organisée entre l’Université Paris-Saclay (Idest) et l'Université Gaston Berger de Saint Louis s’est tenue à Dakar du 30 mai au 4 juin 2022. Elle a réuni 25 apprenants, étudiants et professionnels, venus de toutes les régions du Sénégal, rejoints par des étudiants français. Pendant une semaine, ils ont participé à des cours et des ateliers organisés auprès d'experts africains et européens du droit et des politiques numériques. Ensemble, ils ont réfléchi aux grands enjeux de la société de l'information et posé les pistes d'une régulation de l'écosystème numérique au service de la société.

L’Afrique, terre d’innovation en matière de numérique. La révolution numérique, portée principalement par le développement rapide des réseaux mobiles, est en train de transformer l’Afrique. Partout sur le continent, des initiatives se multiplient pour proposer des modèles de développement inclusifs et durables dans tous les domaines (santé, éducation, agriculture, économie, finance…). La transition numérique rapide des territoires ouvre également la voie à de nouvelles vulnérabilités et tensions. L’Afrique et l’Europe partagent le même constat sur la nécessité de réguler les réseaux et les usages et cherchent à définir une politique de souveraineté numérique. Depuis sa création, l'Institut Droit, Espaces, Technologies (Idest) a pour mission de participer au développement du droit du numérique dans un contexte international et multiculturel. L'importance de l'Afrique comme marché et terre d'innovation pour le numérique a conduit l’Idest et ses partenaires à soutenir l'enseignement et la recherche par une série d'initiatives sur le continent africain. Le Sénégal a été choisi pour développer cette politique.

Une formation de haut niveau. L’équipe pédagogique se compose d’enseignants-chercheurs de haut niveau en droit, sciences de l’information et économie issus de grandes universités (Université Gaston Berger, Université Paris-Saclay, Sorbonne Université, Université Hassan 1er, Université Technologique de Compiègne). Les apprenants ont bénéficié des enseignements pratiques d’avocats spécialisés des cabinets Bird&Bird et Carapaces, et des représentants de l’industrie (Aleph Network, groupe Wave, Intactile Design, Sonatel/Orange). Toutes les institutions sénégalaises investies dans le développement numérique se sont par ailleurs mobilisées pour le succès du cours (Ministère de l’Économie numérique et des Télécommunications, Ministère de la santé, Ministère de l’éducation nationale, Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), Commission des données personnelles (CDP)).

Un colloque sur la régulation de la donnée. Le développement d’une culture francophone commune en droit et régulation du numérique doit également s’appuyer sur la recherche. C’est pourquoi, un colloque international a été organisé dans le cadre de l’Université d’été sur le thème de la régulation de la donnée, thématique à la fois importante et transversale, permettant ainsi aux différents participants africains et français de faire valoir leur expertise dans une réflexion commune sur une question qui présente des enjeux économiques, politiques et stratégiques.

Le projet Numérique Sans Frontière. Le projet Numérique sans frontière (NSF), financé par le Groupe Orange permet à des étudiants du M2 Droit des Activités Spatiales et des Télécommunications (DAST) de comprendre la réalité de l’utilisation des TIC à des fins de développement durable. Il se déroule en parallèle de l’Université d’été. Chaque étudiant sélectionné rédige un mémoire et effectue une visite de terrain. Les thèmes retenus pour l’édition 2022 portaient sur la régulation du marché des télécommunications au Sénégal, la blockchain en Afrique et l’éducation numérique en Afrique de l’Ouest.

 

Paroles de participants.

 

« Cette université d’été […] nous a permis non seulement d’avoir une vision claire et nette de ce qu’est le numérique, de comprendre ses véritables enjeux, mais également de voir les efforts qui sont en train d’être entrepris en matière de régulation en Afrique » (Babacar, Université Cheikh Anta Diop, Dakar)

« Au-delà d’une expérience intellectuelle, cette école d’été est une expérience humaine incomparable » (Ingrid, Université Paris-Saclay, Paris)

« La première édition de l’université d’été a été pour moi une belle expérience, tant sur le plan intellectuel que social et humain » (Fatimatou, Université Gaston Berger, Saint Louis)

« L'accessibilité des formateurs et les échanges entre participants constituent les deux choses que je retiens de ce séminaire, au-delà des connaissances acquises en la matière » (Abdoulaye, Université Assane SECK, Ziguinchor)

L’Université Paris-Saclay, l’Université Gaston Berger ainsi que tous leurs partenaires vous donnent rendez-vous l'année prochaine pour poursuivre cette belle aventure.

Comité d’organisation

Mamoudou Niane, Professeur de droit privé, Université Gaston Berger

Philippe Achilleas, Professeur de droit public, Université Paris-Saclay, Idest

Cléo Collomb, Maitresse de conférences en Sciences de l’information et de la communication, Université Paris-Saclay

Constantin Buchholz, Doctorant contractuel en droit, Université Paris-Saclay