La guerre des étoiles aura-t-elle lieu?

05/11/2021 07:00 pm 05/11/2021 09:00 pm UTC La guerre des étoiles aura-t-elle lieu?

Le mardi 11 mai à 19h, GSI Consulting revient avec une visioconférence exceptionnelle et reçoit deux intervenants de renom qui apporteront des éléments de réponse à la question suivante : « La guerre des étoiles aura-t-elle lieu? » ?

Le 21 juillet 1969, Neil Armstrong posait le pied sur la Lune : « Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité ». Cette phrase a marqué plus d’une génération et symbolisé la victoire d’un bloc sur l’autre. Néanmoins, plus de 50 ans après, l’être humain ne s’est pas aventuré plus loin que la Lune.
Pourtant, l’exploration de l’espace ne s’est pas arrêtée là ; les satellites prolifèrent et il est impossible de se passer d’eux sans anéantir nos sociétés : téléphonie, navigation GPS, coordination des armées, surveillance environnementale… Les utilisations de l’espace sont nombreuses, et indispensables. Mais sont-elles durables ?
La « guerre des étoiles », qui relevait de la science-fiction, semble se concrétiser par la création d’une armée spatiale aux États-Unis et en France, et par le lancer de missiles antisatellites par la Chine, les États-Unis et l’Inde. L’espace devient, ou redevient, un enjeu stratégique majeur de souveraineté nationale. La guerre des étoiles aura-t-elle donc finalement lieu ?

Interviendront Philippe Achilleas et Bernard Chemoul.

Philippe Achilleas est Professeur de droit public à l’Université Paris-Saclay et directeur du Master 2 Droit des Activités Spatiales et des Télécommunications. Il est expert des questions de droit international et européen de l’espace, et directeur de l’Institut du droit de l’espace et des télécommunications.

Bernard Chemoul est ingénieur de formation, et auditeur du Cycle des Hautes Études Européennes de l’ENA. Après avoir été directeur du Centre Spatial Guyanais, puis Chef de projet Infrastructures à l’Agence spatiale européenne, il est aujourd’hui Inspecteur Général du CNES.

54 boulevard desgranges sceaux
Thematique : Innovation International Sciences et société

Mardi 11 mai 2021, GSI Consulting proposera une visioconférence dont la mission sera d’apporter des éléments de réponse à la question suivante : « La guerre des étoiles aura-t-elle lieu ? ».

  • Public
    Tout public
  • Type d'évènement
    Conférence / séminaire / webinaire
  • Conditions

    Entrée sur inscription, gratuit

  • Dates
    Mardi 11 mai, 19h00
    07:00 pm - 09:00 pm
  • Lieu
    54 boulevard desgranges sceaux

Le mardi 11 mai à 19h, GSI Consulting revient avec une visioconférence exceptionnelle et reçoit deux intervenants de renom qui apporteront des éléments de réponse à la question suivante : « La guerre des étoiles aura-t-elle lieu? » ?

Le 21 juillet 1969, Neil Armstrong posait le pied sur la Lune : « Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité ». Cette phrase a marqué plus d’une génération et symbolisé la victoire d’un bloc sur l’autre. Néanmoins, plus de 50 ans après, l’être humain ne s’est pas aventuré plus loin que la Lune.
Pourtant, l’exploration de l’espace ne s’est pas arrêtée là ; les satellites prolifèrent et il est impossible de se passer d’eux sans anéantir nos sociétés : téléphonie, navigation GPS, coordination des armées, surveillance environnementale… Les utilisations de l’espace sont nombreuses, et indispensables. Mais sont-elles durables ?
La « guerre des étoiles », qui relevait de la science-fiction, semble se concrétiser par la création d’une armée spatiale aux États-Unis et en France, et par le lancer de missiles antisatellites par la Chine, les États-Unis et l’Inde. L’espace devient, ou redevient, un enjeu stratégique majeur de souveraineté nationale. La guerre des étoiles aura-t-elle donc finalement lieu ?

Interviendront Philippe Achilleas et Bernard Chemoul.

Philippe Achilleas est Professeur de droit public à l’Université Paris-Saclay et directeur du Master 2 Droit des Activités Spatiales et des Télécommunications. Il est expert des questions de droit international et européen de l’espace, et directeur de l’Institut du droit de l’espace et des télécommunications.

Bernard Chemoul est ingénieur de formation, et auditeur du Cycle des Hautes Études Européennes de l’ENA. Après avoir été directeur du Centre Spatial Guyanais, puis Chef de projet Infrastructures à l’Agence spatiale européenne, il est aujourd’hui Inspecteur Général du CNES.